Panne d’ordinateur : comment éviter une panne de PC en 7 points ?

Panne d’ordinateur

La panne d’un ordinateur survient toujours au pire moment : un jour de surcharge de travail, le matin lorsque vous avez une présentation importante à faire, lorsque vous aviez prévu de réorganiser et de sauvegarder vos photos, lorsque vous aviez prévu de faire une recherche importante sur Internet, le soir lorsque vous deviez écrire une lettre urgente, etc. Un ordinateur ou un PC tombe fréquemment en panne selon la loi du maximum de désagréments !

La panne d’ordinateur, en revanche, peut être prévue, mais il faudra un certain temps pour mener à bien les activités structurelles. Ces activités sont simples lorsqu’elles sont réalisées avec une réflexion préalable appropriée, en utilisant les informations correctes, en suivant une technique et sans se sentir pressé. La réflexion essentielle n’est pas toujours technique, elle porte davantage sur les usages que l’on attend de son PC et les besoins que l’on entend satisfaire.

Nous choisissons de nous concentrer sur 7 recommandations fondamentales qui nous semblent les plus pertinentes et génériques, plutôt que de nous noyer dans la pléthore de réglages et de configurations informatiques. Même si certains experts peuvent exprimer des avis plus nuancés ou faire des recommandations alternatives, elles sont généralement acceptées par les pros du dépannage informatique.

1. Faites une sauvegarde de toutes vos données et gardez-les en sécurité

Le premier conseil est de s’attacher à limiter les conséquences négatives d’une panne informatique plutôt que de la prévenir. Photos, papiers, musique, films, vidéos, liens, programmes et autres types de données sont tous utilisés dans nos vies numériques. Sauvegarder ses fichiers est une bonne précaution à prendre pour éviter les pannes d’ordinateur. La sauvegarde des données est une stratégie de précaution qui nous permet de les restaurer en cas de dysfonctionnement de l’ordinateur, en évitant les conséquences négatives de leur perte totale et irréversible.

La sauvegarde des données d’un utilisateur d’ordinateur peut se faire de deux manières différentes. Le processus habituel consiste à stocker les données à un emplacement A (par exemple, le disque dur d’un ordinateur), et la sauvegarde consiste à les dupliquer à un emplacement B (un DVD de sauvegarde, par exemple). Comme toute donnée ajoutée ou mise à jour après la dernière sauvegarde est perdue si la sauvegarde est restaurée, la fréquence de cette procédure est critique.

Toutes vos données devraient être stockées dans le cloud avec l’un des grands fournisseurs (Microsoft, Google, Apple, etc.). L’endroit où les données sont stockées (dans un centre de données ou ailleurs) n’a pas d’importance car les fournisseurs y donnent accès via un login et un mot de passe. La perte de données ne peut être que la conséquence d’une erreur de l’utilisateur car les informations dans le nuage ou cloud sont soumises à des méthodes de stockage, de sauvegarde et de récupération hautement professionnelles. Le moyen le plus simple de sécuriser vos données est de les stocker en ligne ou dans le cloud. Un abonnement est nécessaire pour les données importantes, et les tarifs vont généralement de quelques euros à 10 euros par mois. Nous pouvons vous aider à organiser vos données et à mettre en place une sauvegarde automatique sur un autre support, comme un disque dur externe, un NAS ou un espace internet. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’informations supplémentaires.

2. Pensez à bien organiser et structurer vos données importantes

Au début de l’informatique, les données étaient homogènes en type, compactes en quantité et bien structurées en répertoires et sous-répertoires. La diversité, l’hétérogénéité, le volume, l’accès et les versions font que l’organisation et la structuration des données sont essentielles dans le monde d’aujourd’hui.

Par exemple, il existe de vieilles photos qui devront être numérisées un jour, de vieilles photos qui ont déjà été numérisées, de vieilles photos prises avec une faible résolution, des photos récentes, des photos qui nous ont été envoyées par courrier électronique, des photos qui ont été publiées sur les médias sociaux, des photos qui se trouvent sur un vieux téléphone, un nouveau smartphone, un ordinateur, etc. Bien que le scénario des images ne soit pas le plus compliqué, il démontre à quel point nous pouvons facilement être submergés par nos données.

La gestion et la structure des données sont nécessaires pour une sauvegarde complète et efficace. Si le stockage des données est en ligne, il doit permettre un accès instantané à toutes les données depuis n’importe quel terminal. Grâce à une organisation rigoureuse, le temps où l’on passait des heures à tenter de retrouver un vieux document, un courriel ou une vidéo critique doit être révolu.

3. Utilisez un antivirus pour assurer la sécurité de votre ordinateur

Une machine qui n’est pas sécurisée par un logiciel antivirus a une espérance de vie relativement courte. Le strict minimum à faire sur un ordinateur est d’activer l’application antivirus de Microsoft, Windows Defender. Protéger son ordinateur n’est pas un choix, c’est une obligation.

De nombreuses applications antivirus gratuites qui bloquent la plupart des virus, logiciels malveillants, ransomwares et autres parasites numériques simplifient la protection de votre PC.

Si vous adoptez un comportement en ligne risqué, il peut être nécessaire de souscrire un abonnement à un antivirus payant pour garantir une sécurité optimale. Les téléchargements fréquents à partir de sites sans vérification préalable de leur réputation, le fait de cliquer rapidement sur des liens fournis par des inconnus, la navigation sur des sites gratuits remplis de publicités ou le fait de ne pas lire et comprendre les instructions, les avertissements ou autres mises en garde sont autant d’exemples de comportements à risque.

Il est également crucial de s’assurer que votre antivirus est à jour, avec une liste des nouvelles infections découvertes et des instructions sur la manière de s’en défendre.

Enfin, certains antivirus PC peuvent prendre une quantité excessive de ressources informatiques, et la solution peut causer plus de mal que de bien en ralentissant la machine.

4. Installez automatiquement les mises à jour de Windows pour éviter les pannes d’ordinateur

Le système d’exploitation Windows est mis à jour presque régulièrement avec de nouvelles fonctionnalités, des correctifs de bogues et des améliorations de la sécurité. La meilleure façon de maintenir votre PC à jour est d’activer automatiquement la fonction de mise à jour de Windows.

Toutes les corrections cruciales sont disponibles car les mises à jour sont obtenues automatiquement et installées lorsque l’ordinateur est redémarré. Cette méthode permet également de mettre à jour les pilotes des périphériques les plus courants. Il se peut que cette opération doit être effectuée manuellement pour les pilotes d’autres périphériques.

5. Si votre ordinateur est lent, désinstallez les programmes superflus

Il est fréquent qu’un ordinateur puissant devienne lent à cause d’applications superflues qui monopolisent ses ressources. Tout utilisateur installe des logiciels qu’il n’utilisera qu’une fois de temps en temps. Certaines de ces apps peuvent même être reprises à chaque démarrage de l’ordinateur et fonctionner en arrière-plan pendant des années, gaspillant les ressources de l’ordinateur. Le gestionnaire de tâches est l’endroit où vous trouverez ce gaspillage de ressources informatiques, ainsi que de nombreux paramètres permettant de réduire la charge de calcul du système.

Comme les noms ne sont pas toujours clairs, la plupart des utilisateurs oublient à quoi servent ces applications. Plus le temps passe, plus ces restes numériques encombrent l’ordinateur.

Ces ralentissements ne provoquent pas de panne de l’ordinateur, mais ils affectent ses performances.

6. Surveillez l’espace libre sur le disque dur principal

Un disque dur surchargé peut provoquer le crash de l’ordinateur. Cela est dû au fait que le système d’exploitation Windows utilise le disque dur pour augmenter la quantité de mémoire dont il dispose. Il stocke normalement une partie de ce qu’il a en mémoire sur le disque primaire, qui est désigné par la lettre C :.

Le va-et-vient entre la mémoire et le disque ralentit considérablement les processus lorsque l’espace disponible est limité et fragmenté. L’utilisateur peut croire que son ordinateur ne fonctionne pas correctement à cause de cette impression de lenteur.

La disponibilité de l’espace disque doit être vérifiée régulièrement, en particulier pour le disque principal. Si un disque est occupé à plus de 80%, il peut être nécessaire de le vider.

Lorsque le disque dur d’un ordinateur est saturé, surchargé et fragmenté, il devient lent.

7. Gardez un DVD de Windows à portée de main au cas où votre machine se bloquerait.

Malgré toutes les mesures prises, l’ordinateur se bloque. Il refuse de démarrer, devient extrêmement lent, ou présente plusieurs dysfonctionnements. Toute action devient interminable si l’ordinateur est bloqué. L’ordinateur a mal fonctionné !

Dans certains cas, la machine peut être redémarrée à l’aide d’un DVD ou d’une clé USB certifiée « bootable » et contenant le système d’exploitation Windows. 

Vous pouvez alors réinstaller Windows et redémarrer votre machine dans un état presque neuf. Vous pouvez également récupérer les données du disque C : avant de réinstaller Windows en utilisant des programmes comme BitDefender Rescue CD. L’existence de ce CD de secours peut être très utile pour restaurer des parties de données qui n’ont pas été correctement sauvegardées.

Découvrez aussi :